Léger rebond des ventes de voitures neuves dans l'UE en avril

le
0
egd/shutterstock.com
egd/shutterstock.com

(AFP) - Les immatriculations de voitures neuves dans l'Union européenne ont progressé de 1,7% sur un an en avril, alors qu'elles ne cessaient de baisser depuis septembre 2011, un renversement de tendance à mettre sur le compte de jours ouvrés supplémentaires, selon les constructeurs.

Pour autant, le niveau de voitures vendues (1,038 million) a été l'un des plus bas jamais enregistré pour un mois d'avril, souligne l'Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA) qui a publié ces données vendredi.

Les 27 pays de l'UE (hors Malte pour laquelle les données n'étaient pas disponibles) "ont compté en moyenne deux jours ouvrés de plus qu'à la même période de l'an dernier", a mis en avant l'ACEA pour expliquer le léger rebond enregistré.

Les performances ont été variables selon les pays. Les immatriculations au Royaume-Uni ont continué à augmenter (+14,8%). Celles en Espagne ont bondi de 10,8% car les vacances de Pâques sont tombées cette année en mars et non pas en avril, mais aussi grâce à la seconde phase du plan gouvernemental de soutien, qui prévoit une aide de 2.000 euros pour l'achat d'un véhicule neuf "efficace sur le plan énergétique" contre une voiture de plus de 10 ans.

En Allemagne, elles sont en hausse de 3,8%. Pour autant, la fédération de l'automobile VDA a légèrement abaissé sa prévision pour l'année et elle table à présent sur des ventes comprises entre 2,9 et 3 millions d'unités, contre 3 millions auparavant.

En France, les immatriculations ont continué leur dégringolade (-5,3%). Le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) s'attend à voir le marché reculer de 8% cette année. En Italie, les ventes ont chuté de 10,8%.

Sur les quatre premiers mois de l'année, les immatriculations dans l'UE ont baissé de 7,1% à 4,026 millions et le Royaume-Uni est le seul pays où elles ont progressé.

La morosité des marchés affectent plus ou moins les constructeurs. Le numéro un européen, l'allemand Volkswagen, a bien tiré son épingle du jeu le mois dernier avec des ventes en hausse de 9,9%.

Celles du numéro deux, le français PSA Peugeot Citroën, ont en revanche chuté de 10,1%. Le groupe Renault a progressé (+5,3%) grâce à sa marque à bas coûts Dacia.

laf/bpi/fga/php

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant