Léger rebond des crédits immobiliers en France en février

le
0
LES CRÉDITS IMMOBILIERS EN LÉGÈRE HAUSSE EN FÉVRIER
LES CRÉDITS IMMOBILIERS EN LÉGÈRE HAUSSE EN FÉVRIER

PARIS (Reuters) - L'activité sur le marché des crédits immobiliers a légèrement rebondi en février en France par rapport à un mois de janvier en fort recul, à la faveur de taux qui restent historiquement bas, selon le tableau de bord mensuel de l'Observatoire Crédit logement/CSA publié mardi.

Le nombre de crédits accordés le mois dernier a progressé de 6,9% par rapport en janvier, mois marqué par une chute de 21,5% par rapport à décembre qui avait bénéficié, comme l'ensemble du dernier trimestre 2012, de la perspective de la fin du dispositif Scellier au 31 décembre et de la réalisation par anticipation d'accessions à la propriété avec le "PTZ+" (prêt à taux zéro réaménagé).

Sur les deux premiers mois de l'année, la production de crédits accuse un recul de 21,5% par rapport à la même période de 2012.

"Néanmoins, la chute de la production de crédits paraît terminée et le total des prêts accordés semble maintenant se stabiliser", souligne l'Observatoire Crédit logement/CSA.

Les taux des prêts du secteur concurrentiel se sont établis en moyenne à 3,13% le mois dernier (hors assurance et coût des sûretés), soit un nouveau record qui se situe trois points de base sous le précédent établi en janvier. Sur un an, la baisse des taux atteint 0,82 point de pourcentage.

La baisse des taux de février a surtout profité au marché de l'ancien (3,08% contre 3,16% en janvier et 3,97% en février 2012), alors que les taux semblent aujourd'hui se stabiliser sur le marché du neuf (3,18% contre 3,93% en février 2012) et sur celui des travaux (3,20% contre 3,93% en février 2012).

"Par leur action sur les taux, les établissements de crédit s'efforcent toujours de soutenir l'activité de marchés en dépression", estime l'Observatoire.

Yann Le Guernigou, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant