Léger rebond des Bourses européennes en clôture

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont légèrement rebondi mercredi en clôture, soutenues par le secteur automobile dont les perspectives s'améliorent, dans des marchés qui restent sur la défensive avant le début de la saison des résultats en Europe, tandis que le dollar perd encore du terrain face au yen et à l'euro.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,4% à 4.442,68 points. Le Footsie britannique a pris 0,68% et le Dax allemand 0,16%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,16% et le FTSEurofirst 300 s'est adjugé 0,36%.

"Nous sommes prudemment optimistes sur la saison des résultats du premier trimestre et nous anticipons une croissance autour de 5% des résultats", déclare Ronny Claeys, responsable de la stratégie chez KBC Asset Management à Bruxelles.

"Il nous faudrait des nouvelles vraiment positives sur les résultats et la croissance économique pour relancer le marché. Jusqu'à présent, les actions pourraient avoir du mal à progresser."

La décision des grands instituts de sondage allemands de relever leurs prévisions de croissance outre-Rhin a soutenu la cote.

A la clôture en Europe, les marchés américains affichaient des gains de 0,33% à 0,7%, prolongeant leur petit rebond de la veille, en attendant les minutes de la Fed. Alcoa (+3,6%), qui a lancé la saison des résultats trimestriels avec un bénéfice ajusté meilleur que prévu, favorise la hausse.

L'indice STOXX Europe 600 pour le secteur de l'automobile a pris 1,51%, la plus forte progression parmi les indices sectoriels, grâce notamment à Volkswagen et sa marque Porsche, qui ont gagné respectivement 4,27% et 4,36%, portés par une étude de broker positive.

Renault a suivi le mouvement, avec une progression de 3,9%, plus forte hausse du CAC 40, menant la hausse avec l'ensemble des valeurs cycliques.

Steria a signé la plus forte hausse du SBF 120 et fait un bond de 15,31%, alors que Sopra chutait de plus de 11%, au lendemain de l'annonce du projet de rapprochement des deux SSII.

Sur le marché des changes, le dollar reste faible depuis les chiffres mitigés sur l'emploi aux Etats-Unis publiés vendredi et a touché ses plus bas niveaux en deux semaines ou plus face à l'euro et au franc suisse.

La devise américaine se reprend un peu face au yen après avoir accusé la veille l'une de ses plus fortes baisses en un jour face à la devise nippone faute de signes annonçant de nouvelles mesures de soutien de la Banque du Japon.

Le Brent remonte vers les 108 dollars le baril avec la montée des tensions entre la Russie et l'Ukraine qui contre-balance la hausse des stocks américains.

(Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant