Léger mieux pour le déficit de la France

le
1
Léger mieux pour le déficit de la France
Léger mieux pour le déficit de la France

Même si l'on est encore loin du compte, le déficit de l'Etat français s'est légèrement contracté à la fin octobre. Selon le ministère des Finances, il a atteint 84,7 milliards d'euros contre 86 milliards en 2013.

L'Etat a vu ses dépenses cumulées à fin octobre baisser de 2,3% sur un an à 317,9 milliards d'euros. Dans le même temps, les recettes ont aussi baissé dans les mêmes proportions (-2,8%) à 237,6 milliards d'euros. Le déficit des comptes spéciaux, qui recouvre les avances aux collectivités territoriales et les régimes de pension spéciaux, s'est lui contracté à 4,45 milliards d'euros contre 4,97 milliards un an plus tôt.

Selon Bercy, «ces chiffres sont conformes au projet de loi de Finances rectificatives» qui a été déposé au Parlement le 12 novembre. En outre, le ministère précise que la charge de la dette a baissé de 2 milliards par rapport à la fin 2013 grâce notamment du maintien des taux d'intérêt à un très faible niveau.

Concernant les recettes, si les impôts sur le revenu ont permis d'engranger 61 milliards d'euros, soit une hausse de 6,4% par rapport à 2013, les recettes des impôts sur les sociétés ont fortement chuté, de 34,3%, à 22 milliards d'euros contre 33 l'an passé. De son côté, la TVA a rapporté 114 milliards d'euros, soit une hausse de 2,2% par rapport à 2013.

Pour le ministère, les efforts budgétaires se font aussi sentir sur les dépenses. Les dépenses de fonctionnement ont diminué de 10,6% par rapport à l'an passé mais elles restent presque constantes concernant les dépenses de personnel (-0,1%)

Recul du déficit commercial

Le déficit commercial de la France a très légèrement reculé à 4,6 milliards d'euros en octobre, soit 100 millions de moins qu'en septembre. Selon les chiffres des douanes, les exportations ont augmenté un peu plus vivement que les importations. Elles ont grimpé de 0,5% à 36,9 milliards, tandis que les importations ont connu une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • davidnad le mardi 9 déc 2014 à 11:37

    réjouissez vous Chefs d'Entreprises, désormais, le but d'une année de travail pourra vous satisfaire dès l'instant où vous réaliserez moins de déficit QUELLE BELLE PERSPECTIVE !!!!