Léger déclin du marché du luxe en Chine en 2014

le
0
Les ventes de montres de luxe, d'articles en cuir et l'habillement masculin ont, selon cette étude, notamment contribué au recul. AFP PHOTO / ROSLAN RAHMAN
Les ventes de montres de luxe, d'articles en cuir et l'habillement masculin ont, selon cette étude, notamment contribué au recul. AFP PHOTO / ROSLAN RAHMAN

(AFP) - Le marché du luxe en Chine a pour la première fois enregistré un recul l'an dernier, une chute de 1% qui s'explique par la campagne anticorruption en cours et le ralentissement général de l'économie, affirme jeudi une étude.

Après des années de forte croissance continue, le secteur du luxe en Chine continentale a donc calé en 2014, atteignant un volume de 115 milliards de yuans (16 milliards d'euros), a précisé le cabinet Bain & Company, dans un rapport annuel qui fait référence.

Les ventes de montres de luxe, d'articles en cuir et l'habillement masculin ont, selon cette étude, notamment contribué au recul.

"Il y a un impact constant des campagnes anticorruption et d'austérité, qui sapent la tradition des cadeaux luxueux", a commenté Bain & Company, en référence aux mesures prises sous l'égide du président Xi Jinping, qui a juré de mettre fin aux abus courants dans la fonction publique chinoise.

De très nombreux officiels et cadres communistes ont ainsi dû renoncer aux tapis rouges, aux banquets luxueux, aux liqueurs et cadeaux coûteux, ainsi qu'aux autres "extravagances" accompagnant leurs déplacements.

Le groupe suisse Richemont, numéro deux mondial du luxe, a par exemple constaté, au troisième trimestre de son exercice 2014/15 décalé, une chute de 12% de ses ventes dans la région Asie Pacifique, en particulier à Hong Kong et à Macao.

Selon Bain & Company, le "problème est exacerbé" par le ralentissement économique. La Chine a vu sa croissance économique ralentir fortement en 2014, à 7,4%, glissant à un niveau plus vu depuis près d'un quart de siècle, selon des chiffres gouvernementaux publiés mardi.

Le cabinet d'étude a enfin relevé que, si le secteur du luxe dans le pays s'essouffle, il se diversifie en même temps, avec une part croissante des achats effectués à l'étranger et envoyés ensuite en Chine continentale.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant