LEGENDE---Pourquoi Daech ne revendique pas ses attentats en Turquie ?

le
0
Le triple attentat-suicide qui a frappé le 28 juin le terminal international de l'aéroport Atatürk d'Istanbul a fait 45 morts. Il est attribué à l'Etat islamique.  
Le triple attentat-suicide qui a frappé le 28 juin le terminal international de l'aéroport Atatürk d'Istanbul a fait 45 morts. Il est attribué à l'Etat islamique.  

Mercredi 29 juin, un triple attentat-suicide frappe la Turquie. L'aéroport international Atatürk est le théâtre de cette nouvelle attaque terroriste. Le bilan s'élève à 41 morts et 239 blessés. Bien que l'État islamique soit resté muet quant à son éventuelle implication dans l'explosion, les dirigeants politiques turcs accusent l'organisation. Le président américain Barack Obama a laissé entendre que ces attaques pourraient être l'?uvre du groupe État islamique. Quant à Binali Yildirim, le Premier ministre turc, il déclare dans la presse que « les indices pointent Daech. »

Au lendemain de l'attaque de Suruç, le 20 juillet 2015, le gouvernement turc avait évoqué l'implication de l'EI. L'attentat n'a pourtant jamais été revendiqué par le groupe État islamique. Jean Marcou, professeur à Sciences Po Grenoble et chercheur associé à l'Institut français d'études anatoliennes à Istanbul, nous explique que le mode opératoire de ces attentats est bien la marque de fabrique de Daech. « Il s'agit d'opérations organisées, où l'on retrouve la même organisation. Des suicide-bombers se font exploser dans des lieux publics avec une ceinture explosive. » Des attaques comparables à celles de Paris ou de Bruxelles. Pour Jean Marcou, l'implication du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) doit être écartée. « Les attentats perpétrés par les Kurdes sont plus sophistiqués, ils utilisent des bombes à distance. »...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant