Leclerc lance son site internet de parapharmacie

le
0
Depuis 1989, Leclerc a ouvert 229 parapharmacies à son enseigne et s'attaque aujourd'hui à la vente sur internet dans ce secteur. (AFP PHOTO / FRED TANNEAU)
Depuis 1989, Leclerc a ouvert 229 parapharmacies à son enseigne et s'attaque aujourd'hui à la vente sur internet dans ce secteur. (AFP PHOTO / FRED TANNEAU)

(AFP) - Le groupement de distributeurs indépendants français E.Leclerc a annoncé mardi le lancement de son site internet dédiée à la parapharmacie, un marché auquel s'intéressent de plus en plus les distributeurs français.

Leclerc est depuis les années 80 un fervent militant de l'ouverture du marché de la vente des produits de parapharmacie, longtemps strictement réservé aux pharmacies en France.

Depuis 1989, il a ouvert 229 parapharmacies à son enseigne et s'attaque aujourd'hui à la vente sur internet dans ce secteur.

Dès ce mardi, il propose sur son nouveau site environ 2.100 références de produits dédiés à la santé (dermatologie, solaires, compléments alimentaires, phytothérapie ...), à la beauté (cosmétique, minceur, parfumerie) et à l'hygiène (produits dentaires, bébé...).

Cette offre qui sera "progressivement densifiée" pourra être livrée à domicile, ou retirée dans les centres Leclerc ou ses parapharmacies.

Le site ne propose pas pour le moment de médicaments avec ou sans ordonnance, la vente de ce type de produits sur internet n'étant pour l'instant autorisée en France que pour les officines.

"Pour E. Leclerc, la para est un marché promis à une grand avenir" et "le marché de la santé, sélectif comme grand public" sera "une priorité d'investissement", explique Michel-Edouard Leclerc, le dirigeant du groupement, sur son blog.

La vente sur internet dans ce secteur reste encore minoritaire, avec seulement 2% de part de marché (PDM), mais devrait s'étoffer à l'avenir, estime le distributeur.

Le marché de la parapharmacie, qui représente un chiffre d'affaires global de 4,3 milliards d'euros dans l'Hexagone, intéresse de plus en plus les distributeurs généralistes. Il reste encore largement dominé par les pharmacies traditionnelles (80,5% de PDM), mais les acteurs indépendants et les grandes surfaces gagnent progressivement du terrain avec 17,5% de PDM. Leclerc revendique 7,5% de ce marché.

Plusieurs distributeurs ont depuis quelques années étoffé leur rayon hygiène/beauté/santé, et certains, comme Carrefour depuis mi-avril, ont lancé une offre de parapharmacie sur leur site de drive (vente en ligne, retrait en magasin).

Leclerc vise avec son site de parapharmacie un chiffre d'affaires de 30 à 40 millions d'euros d'ici trois ans, annonce son dirigeant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant