Leclerc attaque l'Autorité de la concurrence

le
0
INTERVIEW - Le distributeur va déposer un recours devant le Conseil d'État pour faire annuler l'avis recommandant aux enseignes de modifier leurs contrats avec les commerçants indépendants. Michel-Édouard Leclerc s'explique.

Michel-Édouard Leclerc est vent debout contre l'Autorité de la concurrence. Pointant le manque de concurrence entre distributeurs alimentaires, cette dernière a publié, il y a une semaine, un avis consacré aux contrats d'affiliation entre magasins indépendants et enseignes. Elle recommande à ces dernières de limiter à 5 ans les contrats d'affiliation (certains sont fixés pour 30 ans), de supprimer les clauses de non-concurrence, de ne pas imposer de droit de préemption et de limiter des prises de participation dans les sociétés d'exploitation des magasins affiliés. L'Autorité prévenait que si les distributeurs ne mettaient pas en ½uvre ces recommandations destinées à accélérer les changements d'enseignes d'ici un an, «une intervention du législateur serait nécessaire». Particulièrement visé par cet avis, Leclerc va engager un «recours en annulation pour excès de pouvoir et détournement de procédure» devant le Conseil d'État.

LE FIGARO. - Que rep...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant