Lebranchu prête à mettre à contribution les fonctionnaires les mieux payés

le
8
Lebranchu prête à mettre à contribution les fonctionnaires les mieux payés
Lebranchu prête à mettre à contribution les fonctionnaires les mieux payés

Réorganisation de l'administration, réduction de l'enveloppe versée par l'Etat aux collectivités, rémunération des fonctionnaires... Marylise Lebranchu, la ministre de la Réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, est en charge de plusieurs dossiers chauds au moment où le gouvernement est à la recherche de 50 Mds? d'économies. Elle a d'ailleurs rendez-vous jeudi prochain avec les responsables syndicaux de la fonction publique.

La métropole du Grand Paris

Quel sera le statut des fonctionnaires qui rejoindront la métropole du Grand Paris ?

MARYLISE LEBRANCHU. Le seul changement, c'est que les agents de la métropole auront un employeur unique. Mais les règles inscrites dans la loi sont telles qu'ils ne subiront pas de perte. Chaque agent gardera à titre individuel sa rémunération et toutes ses garanties de carrière.

Combien d'entre eux sont concernés ?

Nous le saurons précisément quand la mission de préfiguration aura examiné, compétence par compétence, l'organisation de la métropole.

Au sein de la métropole, il y aura donc une multitude de situations...

On regroupe des collectivités qui ont des pratiques différentes. Mais nul ne peut perdre des avantages qu'il a déjà. Après, il y aura des négociations sur le lissage des conditions d'emploi. Ce travail nécessaire sera mené au sein de la métropole du Grand Paris. Il n'est pas souhaitable qu'un fonctionnaire passant de la Ville de Paris à la métropole perde quoi que ce soit au bas de sa feuille de paie.

Où en est-on d'une éventuelle suppression de départements en Ile-de-France ?

La réorganisation territoriale en Ile-de-France va se faire de telle manière qu'on ait une métropole organisée avec, autour, des intercommunalités suffisamment fortes, de plus de 200 000 habitants en grande couronne, pour être de bons interlocuteurs. Ensuite, je me suis engagée à faire étudier l'impact d'une fusion des départements de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9095115 le lundi 10 mar 2014 à 11:27

    C'est elle la première a enlever la journée de carence mise en place par le précédent gouvernement et pourtant terriblement efficace alors qu'elle arrête son barratin.Elle ne fera rien et il n'y aura pas un sous d'économie mais une augmentation du déficit.

  • a.laroc2 le lundi 10 mar 2014 à 10:57

    quand une entreprise privé se voit restructurée il y a plein de poste qui disparaissent et les gens se retrouvent au chomage mais les fonctionnaires il ne faut surtout pas toucher à leurs avantages les povres ! à quoi ça sert de faire le grand paris alors on va en crever

  • frede331 le lundi 10 mar 2014 à 09:54

    Cette con.nasse nous doit 200 millions d'euros par an (cout du jour de carence des fonctionnaires) . Pour cette decision on devrait l'attaquer en justice pour incompetence ou detournement de fonds publics

  • faivreje le lundi 10 mar 2014 à 09:35

    il faudrait que soit rendu public les ratios fonctionnement / budget (global) de l'état et investissement / budget (global) de l'état. Idem pour les collectivités territoriales et autres couches administratives. Fonctionement = essentiellement salaires et charges des fonctionnaires. Il faudrait un ratio genre 20/80 ... je pense que c'est plutôt 80/20 voir 99/1 aujourd'hui ... à méditer ...

  • jean.e le lundi 10 mar 2014 à 09:19

    blabla as usual

  • pichou59 le lundi 10 mar 2014 à 09:10

    IL FAUDRAIT COMMERCER PAR FAIRE "CR ACHER" LES ELUS ET AUTRES PROFITEURS QUI A AUJOURD HUI NE SONT PLUS REPRESENTATIF * ILS NE LACHERONT PAS LEURS SIEGES, les indemnités non imposables, les autres indemnités sont imposées avec une retenue à la source; pour les cumulards, chaque indemnité est imposée séparément, si bien que ces PROFITEURS sont casi-presque tous dans la tranche des 20% - cela leur permets de bénéficier parfois de certaines indemnités sociales;

  • xuoraf le lundi 10 mar 2014 à 09:01

    Tout cela est du pipeau! L'on ne fera jamais d'économie sans réduction du nombre des fonctionnaires, sans diminution de leurs avantages et sans augmentation de leur productivité !

  • roulio86 le lundi 10 mar 2014 à 08:55

    A quand la contribution de nos élus......et la politique du copinage.........