Leader des vêtements sur Internet, La Redoute n'est pas sortie d'affaire

le
0
Malgré de nombreuses adaptations, l'empereur de la VPC voit ses ventes baisser de 10 % par an.

De tous les dinosaures de la vente par correspondance (VPC), La Redoute est certes celui qui a le mieux réussi sa révolution copernicienne, engagée en 2008. La Camif et Quelle ont été liquidés, et les 3 Suisses, en perte depuis plusieurs années, ont été lâchés cet été par leur actionnaire historique, la famille Mulliez, qui a cédé sa part à son associé, le groupe allemand Otto.

Leader historique de la VPC, La Redoute a certes résisté à la déferlante Internet. La société fondée en 1837 faisait encore il y a quelques années l'essentiel de ses ventes par courrier et téléphone. En France (60 % de son activité), elle réalise désormais 85 % de son chiffre d'affaires en ligne, dont 11 % depuis les smartphones. De quoi être devenu le premier site de vente de vêtements et de décoration, devant vente-privée.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant