Le zoo de Berlin euthanasie la mère de Knut, feu l'ourson star

le , mis à jour à 16:37
0

BERLIN, 23 juin (Reuters) - Le zoo de Berlin a annoncé avoir abrégé mardi les souffrances d'une de ses pensionnaires rendue célèbre pour avoir donné naissance à Knut, le petit ours polaire promu au rang de star à la fin des années 2000 et mort en 2011. Dans un communiqué, la direction du parc zoologique précise que Tosca, qui approchait de l'âge canonique pour un plantigrade de 30 ans, souffrait de surdité, de cécité et de perte d'odorat. "C'était pathétique à voir. Les vétérinaires, les responsables de la protection animale et les représentants du zoo ont pris la décision commune de mettre fin aux souffrances de Tosca", précise le zoo. Elle avait directement contribué à la renommée de Knut en le rejetant à sa naissance, en 2006. Cet abandon devait en principe condamner le petit ourson, mais il avait été sauvé, recueilli et élevé par un employé du zoo, Thomas Dörflein, qui l'avait nourri nuit et jour au biberon pendant cinq mois. En un semestre, l'ourson, qui ne pesait que 800 grammes à la naissance, était passé à 28 kg. Son allure d'ours en peluche, son destin peu ordinaire et les vidéos multidiffusées de sa prise en charge par le soigneur avaient captivé les foules. Au plus fort de la "Knutmania", en 2007, des milliers de visiteurs se pressaient au zoo de Berlin et dans la boutique rempli de produits dérivés à son image ou à son nom. Knut, premier ours blanc né en captivité au zoo de Berlin en 33 ans, a succombé en 2011. Thomas Dörflein était mort trois plus tôt, à l'âge de 44 ans. (Marina Adami; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant