Le zonage des vacances d'été fait débat

le
0
Le ministre de l'Éducation envisage de donner satisfaction à l'industrie du tourisme. Parents et professeurs grincent déjà des dents.

La grande concertation sur la refondation de l'école lancée à la mi-juillet par Vincent Peillon n'en serait donc pas une? Les plus sarcastiques affirment de longue date que la loi d'orientation et de programmation sur l'école est d'ores et déjà écrite. Mais, en cette rentrée, le doute s'installe aussi chez les participants les plus motivés et les plus assidus de cette concertation. La dernière intervention médiatique du ministre a déclenché une grogne sourde. Mercredi matin sur RMC-BFMTV, il est revenu sur les rythmes, précisant, avec la nuance qui le caractérise, qu'il «n'écartait pas la possibilité» d'instaurer un zonage des vacances d'été. Cette proposition, souhaitée par l'industrie touristique, n'est, selon lui, pas «sotte».

Pourquoi un zonage en été?

Instaurées en 1964, les zones A, B et C ont permis d'allonger les périodes de vacances, favorisant les activités touristiques, sports d'hiver en tête, puisque le zonage concerne à ce jour les vacances d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant