Le zinc et l?aluminium plus accessibles au LME

le
0

Commodesk - Le LME a proposé à ses clients de nouvelles règles, qui faciliteraient les sorties de métaux stockés avec le zinc et l'aluminium dans ses entrepôts.

Le marché des métaux de Londres est en effet engorgé, et les utilisateurs attendent plusieurs mois avant d'obtenir les métaux dont ils ont besoin. Les nouveaux dirigeants de la place de marché ont annoncé des réformes pour résoudre ce problème récurrent.

Les autorités de marché soupçonnent que cette situation favorise tel ou tel intervenant, particulièrement sur le marché de l'aluminium (les négociants et les établissements bancaires propriétaires des entrepôts). En pratique, les utilisateurs de métaux renoncent à se faire livrer (en novembre, plus de 35% des ordres ont été annulés) explique Gayle Berry, analyste métaux pour Barclays Capital.

Le LME suggère que si un entrepôt atteint 30.000 tonnes non délivrés du principal métal stocké (zinc ou aluminium), le gérant devra livrer 500 tonnes d'un métal secondaire. Cette règle va concerner principalement Vlissingen et Detroit, où un nombre limité de compagnies gardent plus de 50% des stocks d'aluminium du LME. Elle faciliterait la livraison des autres métaux, encalminés par la queue de l'aluminium, à partir d'avril 2013.

Ainsi, si Detroit doit libérer 30.000 tonnes d'aluminium, il laissera également sortir 500 tonnes de plomb, de zinc ou de cuivre. Et le LME ajoute à cela 60 tonnes de nickel ou d'étain, ou un mix des deux. A Detroit, une seule société retient 1,4 million de tonnes d'aluminium, 47.000 tonnes de plomb et 113.000 de zinc, d'après les chiffres communiqués par Barclays. Ce qui veut dire qu'il faudrait 7 mois pour faire sortir le plomb en stock, et 2 mois pour le zinc, au rythme de 3.000 tonnes par jour. La modification des règles fait peu évoluer la situation.

En avril, le LME a obligé les gérants à livrer à partir de 3.000 tonnes demandées par compagnie et par entrepôt, quand au moins 900.000 tonnes sont stockées au même endroit. Les compagnies gestionnaires créent un effet de rareté sur les métaux comme l'aluminium, qui seraient autrement abondants, ce qui induit des frais supplémentaires pour les sociétés qui les utilisent.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant