Le Zimbabwe poursuit son programme d indigénisation des mines

le
0
(Commodesk) Après l'accord trouvé avec Impala Platinum pour le partage de sa filiale Zimplats, mi-mars, le gouvernement Tsvangirai encourage 38 autres compagnies minières opérant au Zimbabwe à céder à leur tour 51% de leurs actions à des citoyens zimbabwéens. Première concernée, Impala Platinum va engager une rétrocession calquée sur celle de Zimplats pour Mimosa, société filiale qu'elle détient à égalité (50/50) avec Aquarius, une société minière australienne. Dix pour cent de la holding Mimosa reviendraient aux salariés, autant aux communautés voisines de la mine, 6% à des fonctionnaires de la région de Marabele, et 25% au fond public pour l'indigénisation. Toutefois, la minière sud-africaine Impala Platinum a soulevé un détail qui pourrait ralentir le processus. Elle a déjà restitué une partie de ses droits miniers au Zimbabwe, il y a quelques années, dans le cadre du même programme, destiné à faire accéder des cadres locaux à la direction des compagnies minières étrangères.  La nuance a de l'importance pour la compagnie, qui souhaite que cette première opération soit portée à son crédit. Le gouvernement s'efforce de convaincre d'autres compagnies de diversifier leur actionnariat avec des acteurs locaux, à commencer par Blanket, une co-entreprise de Caledonia Mining et Kinross Gold Corp. exploitant la mine d'or de Gwanda, dont les réserves sont estimées à 467.200 onces.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant