Le yuan chinois est désormais une monnaie de référence

le
0

Le FMI a intégré le yuan à son panier des monnaies de référence au début du mois dernier. Une opération hautement symbolique pour la Chine.

Une nouvelle monnaie de référence

Depuis le 1er octobre 2016, suite à la demande des autorités chinoises, le yuan (ou renminbi) fait officiellement partie du panier des monnaies de référence du Fonds monétaire international. La devise chinoise intègre dorénavant l'unité de compte du FMI, une monnaie fictive internationale également dénommée « droits de tirage spéciaux » (DTS), aux côtés du dollar, de l'euro, de la livre sterling et du yen japonais. Un changement qui pourrait engendrer la diversification des réserves en devises des banques centrales mondiales et permettre au marché des obligations en yuans de drainer des milliers de milliards de dollars dans les années à venir.

Une victoire symbolique pour la Chine

Si la reconnaissance de la monnaie chinoise en tant que référence dans le système financier mondial devrait permettre l'expansion de la devise chinoise à l'international, l'opération revêt surtout une importance symbolique pour la Chine. Cela permet, en effet, au pays de s'affirmer en tant que deuxième puissance économique de la planète.

Les grands équilibres préservés

De façon concrète, l'intégration du yuan au panier des monnaies de référence du FMI ne devrait pas renverser les rapports de force existant sur les marchés. Le dollar devrait rester de loin la devise la plus utilisée (41 % des transactions mondiales actuellement), devant l'euro (30,8%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant