Le XVIe arrondissement de Paris, un fief sarkozyste «décomplexé»

le
0
Claude Goasguen a réuni plus de 600 parrainages pour Copé, dont ceux de beaucoup de jeunes

Le compte à rebours pour la collecte des parrainages à la présidence de l'UMP a commencé. Dans sa modeste permanence (moins de 25 m2) de la rue Molitor, Claude Goasguen fait le point avec quelques bénévoles. Tous militent pour Jean-François Copé. Martine s'excuse de n'avoir «dormi que quelques heures». Elle a fait trois jours de «phoning» pour inciter les adhérents à apporter leur soutien à Copé.

Jeudi soir, le député maire de Meaux a fait salle comble rue de l'Assomption, dans le XVIe sud. «250 chaises, 340 personnes présentes», calcule Martine, qui affirme avoir récolté en une journée «plus de 200 parrainages» pour le secrétaire général de l'UMP. Certains militants avaient oublié la photocopie de leur carte d'identité et sont revenus vendredi à la permanence du député maire du XVIe pour régulariser leur situation. Marylène, avocate honoraire, justifie son choix: «Copé correspond tout à fait à ma ligne politique. Il a mené une campagne extraordi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant