Le XV de France recherche un buteur crédible

le
0
Le XV de France recherche un buteur crédible
Le XV de France recherche un buteur crédible

Le XV de France part ce mercredi à Tignes pour un stage en altitude crucial. Dans les hauteurs savoyardes, le staff des Bleus cherchera notamment un buteur. Pour cela, l'entraîneur des buteurs, Romain Teulet, ne manque pas d'idées.

C’est l’une des nombreuses épines que Philippe Saint-André tente de s’arracher du pied depuis sa prise de fonctions. « On a toujours ce foutu problème de buteur. On avait le taux de réussite le plus bas des huit meilleures nations en matière de coups de pied de pénalité », s’emportait Patrice Lagisquet après le match contre l’Argentine en novembre dernier. Et pourtant, le staff tricolore a usé, et abusé, de pansements. Spedding, Kockott, Machenaud, Lopez, Dulin, Doussain. Tous s’y sont essayés sans pour autant éradiqué le mal. Ou plutôt la maladresse.  

Sortir du cadre du terrain

Jamais à court d’idées, Romain Teulet, l’entraîneur des buteurs tricolores, s’acharne donc à trouver une nouvelle formule. « Je vais essayer de les sortir carrément du terrain, dans un cadre qui est complètement différent mais avec des objectifs qui sont les mêmes » prévient-il. « Dans la maîtrise, la gestuelle, la technicité, en cherchant des trajectoires dans un contexte différent. Un parc au milieu des bois, un poteau, ce genre de choses. Ça s’agite pas mal dans la tête » ajoute l’ancien international, dont le compteur affiche plus de 3000 points en carrière. Avec un guérisseur aux petits soins, la troupe des botteurs a mis le pied à l’étrier pour trouver un remède. « Il faut une logique et du sens dans ces séances. Il faut que nos buteurs adhèrent et aujourd’hui, ils sont très demandeurs, confirme Romain Teulet. On sent qu’ils sont en mode préparation, compétition d’ici peu, parce qu’ils savent qu’ils préparent un événement planétaire ».

Des exercices plus terre à terre

Si l’imagination de Romain Teulet est sans limite, l’ancien Castrais n’oublie pas de mettre ses buteurs en condition. Une à deux fois par semaine, les botteurs désignés – Kockott, Parra, les trois ouvreurs Rémi Talès, Frédéric Michalak et François Trinh-Duc, et les deux arrières Scott Spedding et Brice Dulin - s’accorderont une petite séance en plus. « On a calé la semaine dernière une séance sur fatigue après le watt-bike et le cross-fit. Ils avaient six coups de pieds à taper en condition physique extrême. On atteint un ratio de 50% sur les différents jeux au pied que je leur ai fait faire », détaille Teulet. Loin, bien loin de ses exigences. « L’idéal ce serait d’atteindre une réussite d’au moins 5/6, annonce celui qu’on surnommait RoboCop. Et même si ce sont des conditions extrêmes, qu’on ne pourrait même pas retrouver en match, dans l’aspect technique, il faut trouver un relâchement sans forcer. Et on s’est rendu compte qu’ils étaient tellement brûlés qu’ils ne se relâchaient pas. C’est logique mais il faut qu’on arrive à franchir ce cap là pour être prêt le 19 septembre ». Alors, Romain Teulet pourra s’autoproclamer guérisseur d’un jeu au pied qu’on pensait marabouté.

Maxime HABERT (avec Steve Picard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant