Le WWF voudrait apposer son logo sur les produits les plus consommés

le
1

En s'invitant dans les rayons de la grande distribution, à travers des partenariats avec des marques grand public, l'ONG souhaite inciter le consommateur à acheter plus responsable.

Le WWF veut se faire une place dans les rayons des supermarchés. L'ONG de protection de la nature cherche à apposer son logo au panda sur l'emballage de produits de grande consommation, notamment alimentaires, afin d'orienter les consommateurs vers les produits les plus respectueux de l'environnement. «Les Français veulent être guidés dans la jungle des labels professionnels qu'ils ne connaissent pas ou ne comprennent pas. Connu de tous, notre logo pourrait jouer un rôle utile», a déclaré aux Échos le directeur général de sa filiale française, Philippe Germa. «Le WWF souhaite s'adresser directement aux consommateurs en entrant dans les rayons de la grande distribution.»

Le WWF France n'envisage pas pour autant de se lancer dans la création d'un énième label. «Nous avons plutôt l'idée d'étendre nos partenariats avec des marques et distributeurs grand public», précise au Figaro une porte-parole de l'ONG. L'ONG s'appuie sur les résultats d'un récent sondage Ifop, selon lequel plus des trois quarts des personnes intérrogées (77%) plébiscitent l'utilisation du logo du WWF sur les produits vendus en grande surface.

Le WWF France propose déjà depuis plusieurs années à des marques de développer des produits aux couleurs du panda dans le cadre d'un partenariat produit, aussi appelé «produits-partage». «À ce jour, un peu moins de 15 produits portent le logo du WWF», détaille l'ONG. Parmi eux, Advansa (oreillers et couettes en fibre écologique recyclée), les lampes LEDON (lampes LED innovantes permettant des économies d'énergie), les couches écologiques Love & Green, les litières pour chats Rettenmaier ou encore les agendas Oxford utilisant du papier FSC. L'ONG s'est également associée à l'édition de «produits de sensibilisation», comme le livre Protégeons la planète de la collection Kididoc (éditions Nathan) ou à des albums Panini sur ces mêmes thématiques.

Produits de la vie quotidienne

«C'est sur ce type de partenariats que nous souhaitons accélérer, en ciblant davantage les produits de la vie quotidienne, afin d'encourager une consommation plus écoresponsable», ajoute la porte-parole. Les Français seraient, en revanche, moins enthousiastes à l'idée de voir le logo du WWF apposé sur la carrosserie d'une voiture, qu'elle soit électrique ou moins consommatrice de carburant. Deux tiers d'entre eux, selon le sondage Ifop, soutiendraient en effet un partenariat de ce genre avec un constructeur automobile.

Globalement, le WWF travaille depuis plus de 50 ans avec des entreprises du secteur privé dans le cadre de différents types de partenariats, comme la coopération environnementale ou le mécénat. Quelque 1985 entreprises étaient associées à l'ONG à travers le monde en 2012. Parmi elles, Carrefour, Ikea, Castorama, Bel, La Poste ou encore Sodexo se sont engagées à réduire leurs impacts environnementaux, qu'ils soient liés à l'utilisation de ressources naturelles ou d'énergie.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le mardi 17 mar 2015 à 12:45

    Ou comment faire sa pub gratuitement.