Le "Worst Of" de Bernard Mendy

le
0
Le "Worst Of" de Bernard Mendy
Le "Worst Of" de Bernard Mendy

Bernard Mendy, c'est bientôt vingt ans de football, huit clubs et cinq pays plus ou moins improbables et une carrière sans doute proche de la fin. De quoi laisser quelques souvenirs périlleux dans la tête du Français.

Le pire adversaire ? Heu… Bah non, il y en a pas un qui m'ait spécialement marqué. Ah si, je dirais Cristiano Ronaldo. J'ai joué contre lui en équipe de France espoir. Il était déjà pas mal, mais ce n'était pas encore le monstre d'aujourd'hui. Il n'avait pas marqué d'ailleurs.
Le pire entraîneur ? Je n'ai eu aucun mauvais entraîneur, ils m'ont tous appris quelque chose. Après, le plus exigeant, trop même, c'était Vahid Halilhodžić. Il ne laissait rien passer. Malgré son accent, on se comprenait. Mais quand il s'énervait, il avait plus de mal à s'exprimer. Et vu qu'il s'énervait souvent... c'était parfois compliqué. Mais c'est avec lui que j'ai le plus progressé et avec qui j'ai fait ma meilleure saison.
Bernard Mendy : " Mon France-Brésil, c'était une récompense, une fierté "
Le pire stade dans lequel tu as joué ? « À Chypre, quand tu es en milieu de tableau, personne ne vient te voir, les tribunes sont vides. Il y a une dizaine de supporters, quoi ! »Ceux de Chypre. Parce que quand tu es en milieu de tableau, personne ne vient te voir, les tribunes sont vides. Il y a une dizaine de supporters, quoi ! En haut du championnat, c'est plein parce que tu joues contre de grosses équipes. Mais la deuxième partie de tableau, laisse tomber… Pourtant, le billet n'est pas cher ! En revanche, les pelouses sont belles.
Le pire but marqué ? Un CSC, malheureusement. Quand j'étais à Brest contre le Paris Saint-Germain. Jallet centre, je dévie de la tête le ballon et je lobe le gardien qui avait anticipé le centre. C'est le pire parce que le PSG, c'est mon club de cœur, donc marquer contre ton camp face à ton club de cœur… En plus, on avait perdu 3-0.
Ton pire geste ? Mon bras d'honneur aux supporters parisiens, un jour où ils…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant