"Le vrai problème des patrons, c'est le patronat"

le
9
Hervé Lambel : Notre mode de représentativité, qui donne les clés du dialogue social à quelques organisations, est (...) clairement dépassé.
Hervé Lambel : Notre mode de représentativité, qui donne les clés du dialogue social à quelques organisations, est (...) clairement dépassé.

Il y a les salariés qui ne se retrouvent pas dans les combats menés par les syndicats et il y a aussi les entrepreneurs, souvent ceux qu'on appelle les "petits patrons", qui observent, désabusés, le Medef. Pourtant, avec les organisations représentatives des salariés, c'est bien lui qui fait et défait l'essentiel des textes qui régissent la vie d'entreprise. Hervé Lambel, entrepreneur individuel, avait tenté d'expliquer ce malaise lors de la dernière campagne électorale au Medef, à laquelle il s'était d'ailleurs présenté. Il répond aux questions du Point.fr.Le Point.fr : À quoi sert le patronat ? Hervé Lambel : Le patronat devrait servir au développement économique du pays. On est loin du compte. S'il était efficace, la France n'afficherait pas le plus haut taux de défaillances d'entreprises de l'OCDE depuis vingt ans. Comme les syndicats de salariés, le Medef et la CGPME (Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises, NDLR) sont dans la posture. Leur premier objectif est avant tout de conserver leur pouvoir. Ils ne défendent pas l'intérêt général. Pourquoi le feraient-ils, d'ailleurs ? Dans tous les cas, ils toucheront des aides pour financer leur mouvement. Prenez la CGPME : seulement 20 % de ses ressources sont issues des cotisations d'adhésion ; le reste, ce sont des aides. Mais Pierre Gattaz et François Asselin, les présidents respectifs du Medef et de la CGPME, sont loin...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • NociSk le jeudi 19 mar 2015 à 13:56

    Et quand je dis 50 heures /semaine c'est le minimum Souvent plutôt 60-65heures. Je suis même content quand je n'en fais "que" 50. Mes salariés rentrent chez eux peinard, sans risque aucun. Moi je me réveille la nuit quand un dossier est compliqué, quand l'URSSAF me tombe dessus ou autre. Sors de ton monde, on est pas des pleureuses, on en a juste marre de payer autant de charges et d'impôts pour voir ce qu'on en fait. Alors garde tes leçons mon gars car visiblement tu n'y connais rien.

  • NociSk le jeudi 19 mar 2015 à 13:53

    Quand je veux payer un salarié correctement, disons 2000€ BRUT, cela lui fait 1500€ net par mois, cela me coût 2800€. Capito ? Alors arrêtes ton char, les français sont courageux, la plupart des salariés le sont aussi et leurs patrons ne sont pas des sales riches spoliateurs. Je fais 135 000€ de CA annuel, j'ai deux salariés, ils touchent 2000€ brut par mois, 35H, je prends 3000€ brut par mois, je fais 50 heures. Je ne fais que tr_ès peu de bénèf, tout part en charges. Bien compris ?

  • NociSk le jeudi 19 mar 2015 à 13:51

    Garasixt, est-ce que tu sais au moins de quoi tu parles ? Le MEDED ne défend pas les intérêts des PME mais uniquement des grands groupes. Or, ce sont les PME qui constituent à 90% le tissu économique en France. Je suis entrepreneur et quand je crée 1€ l'Etat m'en prend la moitié illico presto et ensuite 20% sur mes revenus. Tu dois être foncs ?

  • Garasixt le jeudi 19 mar 2015 à 12:21

    Georg47, ce forum est réservé aux droite, droite conservateurs? Demande à Sarko qu'il fasse passer une loi sur les forums pour les réserver uniquement à ses sympathisants., Un forum où tout le monde serait dans le même moule, c'est cela la démocratie pour toi? Pour en revenir aux patrons, là tu sèches.Garasixt

  • M4314275 le jeudi 19 mar 2015 à 11:15

    L'exploitation de l'homme par l'homme, le sujet n'est pas nouveau.

  • Garasixt le jeudi 19 mar 2015 à 10:55

    Tout à fait d'accord. La plupart de nos patrons passent leur temps à gémir, demander des baisses d'impôts et des subventions. Pendant ce temps ils ne font rien et dans les autres pays européens les patrons bossent, se creuse la tête pour être compétitifs et innover. Dommage car nous avons beaucoup de potentiel chez nous, mais le mot "entrepreneur" ne veut plus rien dire, maintenant c'est "pleureuse" qu'il faut employer.

  • fourmes le jeudi 19 mar 2015 à 10:55

    et non tout le monde n'est pas syndiqué car il est plus facile de laisser agir les autres et récolter le bénéfice de l'action plutôt que de s'investir soit même

  • gglafont le jeudi 19 mar 2015 à 10:52

    Si les syndicats n'avaient pas des comportements mafieux, et avaient un minimum de culture économique le patronat ne serait pas leur otage et au lieu de demander des hausses de salaires les syndicats demanderaient des baisses de charges sociales pour augmenter le pouvoir d'achat des salariés.

  • calippe3 le jeudi 19 mar 2015 à 10:44

    Il y a les salariés qui ne se retrouvent pas dans les combats menés par les syndicats oui ça ne date pas d'aujourd'hui sinon tout le monde serait syndiqué