Le voyage, un bon moyen de tisser des liens entre génération Y et grands-parents

le
0
Plus de la moitié des jeunes de 18-30 ans souhaiterait voyager avec ses grands-parents. Lisa F. Young/shutterstock.com
Plus de la moitié des jeunes de 18-30 ans souhaiterait voyager avec ses grands-parents. Lisa F. Young/shutterstock.com

(Relaxnews) - Le voyage serait-il le moyen de resserrer les liens entre les jeunes de la génération Y et leurs grands-parents ? Plus de la moitié des 18-30 ans des pays du bassin Méditerranéen sont en tout cas favorables à l'idée, selon un sondage réalisé par Ipsos pour Intercontinental Hotels Group.

Le groupe hôtelier s'est intéressé aux relations entre les jeunes adultes d'aujourd'hui et leurs aïeux, à travers cette étude réalisée en France, Espagne, Israël, Italie, Portugal et Turquie. Il en ressort que 70% des personnes interrogées souhaiteraient retisser les liens étroits qu'ils pouvaient avoir avec leurs grands-parents étant enfants.

Pour cela, le partage d'expériences au moment d'un voyage semble une bonne solution, selon IHG. Un tiers des jeunes effectue déjà des voyages avec ses grands-parents, et plus de la moitié serait intérressée pour le faire, notamment chez les Français et les Italiens. Une tendance qui s'affirme encore plus chez les Espagnols et les Portugais (60%) et chez les Turcs (70%). Les Israéliens en revanche y semblent moins enclins (41% seulement).

Ceux qui ne sont pas favorables à l'idée d'un voyage avec leurs grands-parents font ce choix essentiellement pour des raisons de santé ou de mobilité de ces derniers. Pour les autres, les destinations envisagées ne se font pas trop lointaines, se localisant en majorité entre les frontières de leur pays pour 80% des Italiens, près de 70% des Espagnols, plus de 60% des Turcs et des Israéliens et plus de la moitié des Français. Seuls les Portugais emmèneraient en majorité (+ de 50% d'entre eux) leur papi et mamie à l'étranger, essentiellement en France et au Brésil.

Pour la plupart des personnes interrogées, le choix de la destination est déjà une manière de tisser des liens entre les deux générations, note IHG, par exemple en faisant découvrir à ses grands-parents un lieu familier aux petits-enfants ou se remémorer de bons souvenirs en revenant dans une ville qu'ils ont déjà visité ensemble par le passé.

Parmi les activités à partager en vacances, les Français optent pour le culturel avec visites de musées et galeries d'art pour 26% d'entre eux, tandis qu'Espagnols et Israéliens préfèrent la détente dans le spa de l'hôtel (respectivement 29% et 64%). Mais dans tous les pays, ce sont les balades dans la nature et la découverte des spécialités culinaires qui emportent tous les suffrages pour passer des vacances agréables entre petits-enfants et grands-parents.

Cette enquête a été réalisée en ligne entre le 15 et le 18 novembre auprès d'un panel de plus de 2.500 jeunes de 18 à 30 ans représentatifs des populations des pays concernés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant