Le voyage polémique de Lionel Messi au Gabon

le , mis à jour le
0
Le voyage polémique de Lionel Messi au Gabon
Le voyage polémique de Lionel Messi au Gabon

La visite de Lionel Messi au Gabon se voulait festive. Elle est finalement en train de virer à la polémique. Venu pour participer le week-end dernier à la pose de la première pierre du nouveau stade de Port-Gentil, construit pour la Coupe d'Afrique des Nations 2017, le quadruple Ballon d'or a également assisté à l’inauguration du restaurant de Noureddine Bongo, l’un des fils du président Ali Bongo.

Pour les détracteurs du président au pouvoir au Gabon, cette visite du meilleur footballeur de la planète s'apparente tout bonnement à une opération de communication coûteuse, alors même qu'une grande partie de la population a du mal à joindre les deux bouts. Car l'Argentin aurait été payé pour venir en Afrique.

Selon France Football, le Barcelonais aurait en effet perçu... 3,5 millions d’euros ! Il n'en fallait pas davantage pour que bon nombre de Gabonais crient au scandale, notamment sur les réseaux sociaux. Et les démentis de Lionel Messi et de la présidence gabonaise, qui affirment qu'aucune transaction financière n'a eu lieu, ne semblent pas suffire à éteindre cette controverse.

VIDEO. Lionel Messi au Gabon

Les opposants politiques du président Ali Bongo ont rappelé que ce dernier avait régulièrement recours au football pour soigner son image. Comme Messi, Pelé était venu au Gabon en «guest star» en 2012, moyennant, selon des indiscrétions, un chèque de près de 4 millions d'euros. Quant au match amical contre le Brésil en 2011, il aurait également coûté des centaines de milliers d'euros... 

Le Gabon dément «fermement avoir versé ou promis de verser» de l'argent à Messi

Selon El Mundo Deportivo, Messi n'a toutefois pas touché d'argent de la part d'Ali Bongo. Le journal espagnol affirme que l'entourage de l'Argentin a réclamé un rectificatif à France Football, ayant effectué ce voyage gratuitement, par sympathie notamment pour le Camerounais Samuel Eto'o qui a une fondation au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant