Le voyage de Trierweiler en Inde parasité par l'affaire Hollande-Gayet

le
0

La soudaine ultramédiatisation des faits et gestes de la première dame rend l'organisation de son voyage en Inde bien plus compliquée que prévu pour l'ONG Action Contre la Faim. Trierweiler en Inde : un voyage payé par des entreprises privées

«J'espère que les médias français se montreront responsables face à une cause aussi grave, avec des millions de vies en jeu». Bruno David, directeur de la communication et des ressources chez Action contre la Faim, a sans doute répété ce message toute la journée aux nombreux journalistes qui l'ont contacté ce vendredi. Car dimanche, Valérie Trierweiler se rend à Bombay pour soutenir l'action de l'ONG sur place.

Le but de cette visite, martèle Bruno David, est d'attirer l'attention sur la malnutrition en Inde, «quand on croit que le problème ne concerne que l'Afrique». Car dans ce pays, rappelle-t-il, «un enfant sur deux de moins de cinq ans ne reçoit pas les apports nutritionnels indispensables». Mais si ce voya...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant