Le vote suisse sur les «salaires abusifs» inspire Ayrault et Merkel

le
0
Le premier ministre français a salué l'initiative suisse limitant les «rémunérations abusives» des grands patrons et estime «qu'il faut s'en inspirer». À Berlin comme à Bruxelles, la mesure est également regardée avec intérêt.

Les électeurs suisses qui, par 67,9% des voix, ont adressé dimanche un avertissement aux grands patrons en limitant les «rémunérations abusives», ont enthousiasmé Jean-Marc Ayrault, mais aussi Berlin et Bruxelles.

À Paris, le premier ministre a salué l'«excellente expérience démocratique où les Suisses montrent la voie». «Personnellement, je pense qu'il faut s'en inspirer», a-t-il commenté ce lundi en sortant d'un séminaire à l'Élysée. L'initiative helvétique, approuvée - fait rare - dans la totalité des cantons, prévoit entre autres mesures l'interdiction des parachutes dorés.

À Berlin, c'est le porte-parole du gouvernement d'Angela Merkel, Steffen Seibert, qui a estimé que le résultat du référendum «mérite évidemment que l'...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant