Le vote suisse embarrasse la classe politique en France

le
0

VIDÉO - Le vote positif des Suisses à une limitation de l'immigration préoccupe les dirigeants politiques français, de droite comme de gauche, alors que Marine Le Pen, elle, a salué «le bon sens helvète».

À quinze semaines des élections européennes du 25 mai, ce référendum en Suisse, gagné de justesse par le parti UDC (droite populaire), va affecter la politique de libre circulation des personnes entre l'Union européenne et la Suisse. «C'est une mauvaise nouvelle à la fois pour l'Europe et pour les Suisses, parce que la Suisse repliée sur elle-même, ça va les pénaliser», a estimé Laurent Fabius, lundi matin sur RTL. Le ministre des Affaires étrangères a jugé ce vote «préoccupant et paradoxal, car la Suisse fait 60 % de son commerce extérieur avec l'Union européenne». En marge d'un déplacement à Florange (Moselle), le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a également parlé d'un «signe préoccupant de repli sur soi». Pour l'hôte de la Place Beauvau, ce vote re...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant