«Le vote ouvrier se tournera encore vers le FN pour 2012»

le
0
Alors que les candidats à l'Élysée poursuivent la tournée des usines pour tenter de séduire l'électorat ouvrier, Florent Gougou, doctorant au Centre de recherches politiques de Sciences Po, souligne que ce groupe social s'est tourné vers le Front national dès la fin des années 1980.

LE FIGARO.FR - Quel est aujourd'hui le poids électoral du vote ouvrier?

Florent GOUGOU - Selon les données de l'Insee, on estime que les ouvriers représentent environ 20% de la population active, auxquels il faut rajouter les retraités. Mais compte tenu du recul démographique des ouvriers et de la montée en puissance des employés, les partis politiques parlent désormais d'électorat populaire plutôt qu'électorat ouvrier afin de garder une base électorale large. Ces deux catégories représentent en effet plus de la moitié de l'électorat français. Cela explique pourquoi les commentateurs soulignent qu'on ne peut pas gagner d'élection sans avoir le soutien de l'électorat populaire. Mais il faut bien rappeler que les groupes sociaux ne votent pas massivement pour un seul parti, chacun picore à droite à gauche.

Traditionnellement, les ouvriers votaient plutôt à gauche, or depuis plusieurs années on voit un report des votes vers la droite. Pourquoi un tel basculement?

Les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant