Le vote FN n'est pas d'extrême droite, estime Nicolas Sarkozy

le
12
Le vote FN n'est pas d'extrême droite, estime Nicolas Sarkozy
Le vote FN n'est pas d'extrême droite, estime Nicolas Sarkozy

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy s'est déclaré "certain", jeudi, que les électeurs qui ont voté pour Marine Le Pen au premier tour de l'élection présidentielle, dimanche dernier, n'étaient pas séduits par les thèses de l'extrême droite.

Invité de France Inter, le chef de l'Etat, candidat à un second mandat, a réaffirmé qu'il ne conclurait aucun accord électoral avec le Front national.

Pour autant, il s'est refusé à trouver quoi que soit d'inacceptable dans le discours du FN, évoquant juste l'existence "de tout un tas de choses" qui rendent impossible un arrangement avec le parti de Marine Le Pen.

Devancé au premier tour par son rival socialiste François Hollande et donné nettement battu le 6 mai par tous les sondages, il a une nouvelle fois exprimé sa volonté de parler aux électeurs de la présidente du parti d'extrême droite.

"Ces six millions et demi de Français, ils ne sont pas séduits par les thèses de l'extrême droite", a-t-il dit. "J'en suis absolument certain."

"Je suis persuadé que, à partir du moment où vous avez près de 18% de Français qui expriment ce vote, c'est des gens qui disent 'ça ne peut plus durer, on n'est pas satisfait de la façon dont le monde évolue depuis 30 ans, on veut conserver notre mode de vie, on trouve que ça change trop vite, on veut des frontières, on veut la Nation (...) on n'est pas raciste mais on considère que la France a accueilli trop de monde'."

A la question de savoir s'il y avait de la xénophobie dans le discours du FN, il a répondu qu'il "peut y avoir chez certains dirigeants, notamment chez Jean-Marie Le Pen, cette dimension-là", en prenant soin de ne pas y associer la fille de l'ancien président du parti, Marine.

PAS DE RENIEMENT

"On ne peut pas dire que ces gens là sont des fascistes, ça n'a pas de sens", a-t-il encore dit des électeurs FN.

De même, il s'est refusé à répondre à une question sur l'appartenance ou non du FN à la droite républicaine, insistant seulement sur l'impossibilité de conclure un accord avec lui.

"Il y a tout un tas de choses qui nous séparent (...) Il y a tout un tas de choses qui font que je ne ferai pas d'accord avec eux", a-t-il expliqué.

Il a également redit que la question d'une participation de ministres frontistes à un futur gouvernement, s'il venait à être réélu, "ne se pose même pas".

Accusé de marcher sur les plates-bandes du FN pour séduire un électorat qui constitue sa principale réserve de voix pour le second tour de la présidentielle, le président sortant à une nouvelle fois dénoncé un procès d'intention.

"Il n'y a rien de ce que je dis qui est un reniement de quoi que ce soit", a-t-il dit en réponse au candidat MoDem François Bayrou, qui l'a accusé de renier un demi-siècle de politique sociale en validant les thèses du FN sur l'immigration.

Il s'est de nouveau étonné qu'on trouve "légitime" que François Hollande parle à Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de gauche, "qui considère que Cuba est une démocratie, que Fidel Castro est un démocrate, ce qui en termes d'outrance est extraordinaire".

Il a également fait état d'un appel de Tariq Ramadan, universitaire controversé, proche des frères musulmans et installé en Suisse, à voter pour le candidat socialiste.

Alors que le Parti socialiste l'a formellement démenti, il a assuré que cet appel avait été lancé le 11 mars à Lyon dans le cadre de la manifestation du "printemps des quartiers".

Yann Le Guernigou et Emmanuel Jarry

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • balthaz le jeudi 26 avr 2012 à 14:03

    Certes TOUS les votes FN ne sont pas d'extrême droite .... Mais ils soutiennent bien des thèses d'extrême droite. Le même schéma que la crise des années 30 en Europe avec la misère et la violence qui en ont découlé .

  • sidelcr le jeudi 26 avr 2012 à 13:24

    Prêt à tout pour sauver ses miches le sarko

  • tmf43 le jeudi 26 avr 2012 à 12:50

    Pourtant, en 2007, il s'est assez vanté d'avoir détruit le FN comme si c'était une gloire ! J'ai voté Marine, mais il n'aura pas ma voix au deuxième tour. Hollande non plus d'ailleurs puisqu'il crache aussi dans la soupe. Le front national est le seul parti qui leur fait peur...pour leur place. C'est pour ça qu'ils le diabolisent.

  • m91 le jeudi 26 avr 2012 à 12:09

    Les tribunaux les jugements les accusations ça fait peur , passer de l'Elysé a la Santé vous imaginez le choc !!! Alors il se bat,il ment ,il nie,il supplie il pactiserait avec le Diable si celui -ci avait un contrat a signer pour un autre quinquennat !!!

  • papymujo le jeudi 26 avr 2012 à 12:08

    La facture:http://www.leplacide.com/document/12-04-24-sarkozy-marine-lepen.jpg

  • CDECHAMB le jeudi 26 avr 2012 à 12:08

    @M566619 Oui le PC avait de nombreux adhérents en 45 mais qui a le plus milité dans la résistance ? Les partis de droite ? Non et si il y a du social en France c'est grace à De Gaulle et aux "socialo-communistes" !

  • M3101717 le jeudi 26 avr 2012 à 11:57

    Le vote FN est presque d'extrème gauche selon Sarkozy ;)

  • denisam1 le jeudi 26 avr 2012 à 11:54

    le vote FN c'est la nouvelle droite ..... mets toi bien çà dans ta petite tête

  • M3101717 le jeudi 26 avr 2012 à 11:51

    Les électeurs dans le sens du poil et ensuite, les élus. Et ensuite, les camps...

  • dan.mazo le jeudi 26 avr 2012 à 11:50

    tous les mensonges, y compris les plus grossiers, sont bons pour tenter d'être réélu!