Le vote est passé, les débats commencent

le
0
La chronique de Guillaume Tabard

Joie et fierté pour les uns. Tristesse et colère pour les autres. Soulagement pour beaucoup, partisans ou adversaires de la loi Taubira, qui, après sept mois de débat passionné dans le pays, et 136 heures et 46 minutes de discussion parlementaire, ont hâte de passer à autre chose.

Le vote est passé. Il comptera, à l'évidence, dans l'histoire de la vie politique française. Le vote est passé mais le débat n'est pas clos. Et pas uniquement parce qu'il reste un mois avant la décision du Conseil constitutionnel et avant le nouveau rassemblement de la Manif pour tous. Il n'est pas clos pour les Français qui ont mesuré que ces questions d'identité, de filiation les soulevaient en profondeur. Il n'est pas clos pour un président de la République qui doit apaiser et réconcilier un pays qui s'est fortement et douloureusement divisé en deux parts égales. Il n'est pas clos pour la gauche, qui doit clarifier ses positions sur de nouvel...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant