Le vote écologiste menace directement les socialistes

le
0
INFOGRAPHIES - Une étude réalisée pour Le Figaro montre qu'Europe Écologie-Les Verts est en progression constante, au-delà des aléas liés à la conjoncture.

Le développement de l'écologie politique est-il durable? C'est ce que pense Jérôme Fourquet, directeur adjoint du département opinion et stratégies d'entreprise à l'Ifop. L'étude qu'il a réalisée pour Le Figaro sur l'implantation électorale d'Europe Écologie-Les Verts montre une progression constante et un véritable ancrage du vote écolo, au-delà des aléas liés à la conjoncture et à la nature particulière de chaque scrutin. De toutes les familles politiques, les écologistes sont les seuls à progresser en voix entre le premier tour des cantonales de 2004 et celui des cantonales de 2011.

EELV réalise sa meilleure performance aux européennes de 2009, «ce qui est logique, explique Jérôme Fourquet, car ces élections favorisent l'émergence de courants nouveaux. Les enjeux sont moins politiques, on se fait plaisir au lieu de voter utile comme aux régionales». Ce «vote utile», qui a permis aux socialistes présidents sortants de région de surfer sur l'impopul

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant