Le vote blanc ne sera plus nul

le
7
LE VOTE BLANC SERA RECONNU APRÈS LES MUNICIPALES
LE VOTE BLANC SERA RECONNU APRÈS LES MUNICIPALES

PARIS (Reuters) - Les Français pourront désormais voter blanc pour exprimer leur refus de l'offre politique qui leur est proposée lors des élections, sans que cela soit synonyme de vote nul.

Le Parlement français a adopté définitivement mercredi une proposition de loi centriste qui prévoit que les bulletins blancs seront comptés séparément des bulletins nuls à partir du 1er avril 2014, soit au lendemain des municipales.

Contrairement à ce que souhaitaient les auteurs du texte, la réforme ne s'appliquera pas pour les élections municipales des 23 et 30 mars mais pour les européennes du 25 mai.

Les électeurs pourront alors voter blanc soit en introduisant un bulletin blanc dans l'enveloppe, soit en glissant l'enveloppe vide dans l'urne, mais leur choix n'entrera pas en compte pour la détermination des suffrages exprimés.

L'Association pour la reconnaissance du vote blanc a salué cette décision dans un communiqué, tout en regrettant qu'elle ne s'applique pas pour les présidentielles puisqu'il faudrait une loi spécifique pour ce scrutin.

François Zocchetto, le président du groupe UDI et rapporteur du texte au Sénat, a estimé qu'il s'agissait d'une "avancée dans la transparence de la vie démocratique et qui répond aux attentes de nombreux Français depuis de nombreuses années".

Le "patron" des sénateurs centristes souligne l'importance de ce texte alors que la France connaît "un climat caractérisé par la montée de la défiance des citoyens à l'égard de la classe politique et une poussée du nombre de bulletins blanc et nuls lors de la dernière élection présidentielle (5,8 %)".

"Cette absence de reconnaissance de la voix de l'électeur qui se déplace pour accomplir son devoir civique était choquante en démocratie. Car voter blanc n'est pas nul", ajoute-t-il.

"Il sera donc ainsi permis demain de rendre justice à tous ceux qui font l'effort de se déplacer au bureau de vote, même si, pour des motivations qui leur sont propres, ils ne souhaitent ou ne peuvent choisir parmi l'offre politique qui leur est proposée, sans pour autant se réfugier dans le vote extrême ou l'abstention", explique-t-il.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4760237 le mercredi 12 fév 2014 à 20:52

    Tant que le vote blanc ne sera pas reconnu comme exprimé, j'irai à la pêche. En attendant une vraie démocratie, un jour peut-être.

  • gglafont le mercredi 12 fév 2014 à 19:25

    Dommage que ca arrive si tard, sinon les français auraient constaté que Hollande n'a pas atteint 50% des voix.

  • idem12 le mercredi 12 fév 2014 à 19:20

    ben oui forcément avec le FN qui monte ils devaient bien passer par là...mais bon ce n'est qu'un leurre puisque'au final à part diluer les voie ça ne changera rien...

  • Gary.83 le mercredi 12 fév 2014 à 19:16

    quand on sait pas ce qu'on veut ben on vote pas !on va à la pêche !

  • M601364 le mercredi 12 fév 2014 à 19:02

    Contre lepen droite et gauche c est pas mal 10% possible

  • patr.fav le mercredi 12 fév 2014 à 18:49

    lorsque vous allez voter 1.5 euro est prélevé sur chaque vote 63 millions d'euros ont été partager pour les parties politique se partage suivant le % des votes !!!!

  • LeRaleur le mercredi 12 fév 2014 à 18:07

    C'est pas trop tôt.