"Le volley doit s'inspirer du foot anglais"

le
0
Victoria Ravva et Laurent Tillie.
Victoria Ravva et Laurent Tillie.

Quelques jours après le premier sacre international d'une équipe française de volley-ball, l'heure du bilan et des premiers enseignements a sonné. En dépit de ce coup de projecteur bienvenu, la discipline souffre encore d'un réel retard par rapport à d'autres comme le football, le basket-ball, ou encore le handball, bien plus populaires dans l'Hexagone. Y a-t-il néanmoins des thématiques sur lesquelles les acteurs peuvent travailler afin de pousser le volley vers le haut ? Laurent Tillie est le sélectionneur de l'équipe de France championne d'Europe et vainqueur de la Ligue mondiale en 2015. Il est l'homme qui aura amené ses premiers titres au volley tricolore. Victoria Ravva compte quant à elle parmi les figures les plus emblématiques du volley féminin français, avec 19 titres de champion de France et une carrière à la longévité exemplaire. Ensemble, ils font le point sur ce que pourraient être les axes de développement potentiels de ce sport dont la popularité peine encore à décoller.

Le Point.fr : Comment peut-on capitaliser médiatiquement sur un succès comme le Championnat d'Europe ?

Laurent Tillie : Je pense que même si on est dans un sport collectif, il ne faut pas hésiter à suivre les individualités. Nous avons des joueurs avec des caractères, tous très différents. Quand on est dans le meilleur 6 de la compétition comme Antonin Rouzier ou Earvin Ngapeth, c'est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant