Le virus Ebola a tué près de 5.700 personnes, selon l'OMS

le
0

(Actualisé avec précisions) GENEVE, 26 novembre (Reuters) - L'épidémie de fièvre Ebola a fait 5.689 morts sur un total de 15.935 cas recensés depuis le mois de mars, selon le dernier bilan communiqué mercredi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Ces chiffres sont basés sur les données recueillies au 23 novembre. Ils montrent l'apparition en une semaine de 600 nouveaux cas en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, les trois pays les plus touchés par la flambée épidémique. La progression est la plus rapide en Sierra Leone, où la capitale, Freetown, demeure le secteur le plus touché par le virus. "Le nombre total de cas signalés en Sierra Leone depuis que l'épidémie a éclaté éclipsera bientôt le nombre recensé au Liberia", ajoute l'OMS. A ce stade de l'épidémie, 7.168 cas ont été enregistrés au Liberia et 6.599 en Sierra Leone depuis mars. La réponse sanitaire reste incomplète. "Le Liberia et la Sierra Leone indiquent que moins de 70% des malades sont à l'isolement, même s'il y a d'importantes variations selon les secteurs", note l'OMS. Au total, huit pays sont concernés. Des cas, en nombre marginal, ont été recensés au Nigeria, au Mali et au Sénégal et, hors d'Afrique, en Espagne et aux Etats-Unis. Mais la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone concentrent à eux trois la quasi-totalité des cas et des décès - seuls 15 cas mortels ont été signalés dans un pays tiers. (Stephanie Nebehay; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant