Le vin et le fromage français risquent de pâtir du Brexit

le
0

(AOF) - Les secteurs du vin et des produits laitiers, les produits agroalimentaires français les plus exportés vers le Royaume-Uni, pourraient à moyen terme être les plus touchés par le Brexit, estime l'Association nationale des industries alimentaires (Ania). Les exportations de l'agroalimentaire français à destination du Royaume-Uni ont représenté 4,6 milliards d'euros en 2015 dont 5,7% dans le vin, 2% dans les produits laitiers (fromages et beurre) et 1,6% dans les viennoiseries et les produits issues de la boulangerie.

Selon l'Ania, le manque à gagner pourrait atteindre d'ici 2019 200 millions d'euros pour le vin, 70 millions pour les produits laitiers et de 57 millions pour les viennoiseries.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant