Le vieux métro argentin est promis à la casse

le
0
Le maire de Buenos Aires a ordonné le démantèlement samedi de la plus vieille rame de métro au monde, construite il y a un siècle en Belgique. Les touristes comme de nombreux Argentins y sont pourtant très attachés.

L'émoi est grand à Buenos Aires après la décision du maire de démanteler les rames de métro les plus anciennes au monde pour les remplacer par des nouvelles rames d'origine chinoise. Les wagons historiques de la ligne «A», la première ligne de métro de l'hémisphère sud (1913), construits en Belgique par «La Brugeoise, Nicaise et Delcuve», sont très prisés des touristes et des Argentins. Ils en aiment les boiseries et la lumière feutrée des appliques en opaline au charme désuet.

Pour éviter que ce métro parte à la casse samedi, plusieurs parlementaires ont présenté en catastrophe ces derniers jours des projets de loi et des recours en justice pour les sauver. Mais, en plein été austral, parlement et tribunaux sont fermés. Et finalement c'est l...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant