Le Viêtnam fait ses adieux au général Giap

le
0
LE VIÊTNAM FAIT SES ADIEUX AU GÉNÉRAL GIAP
LE VIÊTNAM FAIT SES ADIEUX AU GÉNÉRAL GIAP

par Nguyen Phuong Linh

HANOI (Reuters) - Des dizaines de milliers de Viêtnamiens se sont rassemblés dimanche à Hanoï pour faire leurs adieux au général Vo Nguyen Giap, l'architecte des victoires contre la France et les Etats-Unis, décédé le 4 octobre à l'âge de 102 ans.

Au deuxième et dernier jour de ses funérailles d'Etat, la foule s'est massée dans les rues de la capitale pour acclamer ou pleurer celui que le pays classe au rang de héros national aux côtés du défunt président Ho Chi Minh dont il était un proche.

"Il était le général du peuple, il restera toujours dans le coeur du peuple et dans l'histoire", a déclaré le secrétaire général du Parti communiste au pouvoir, Nguyen Phu Trong, dans un discours retransmis à la télévision nationale, évoquant une "grande perte" pour la nation.

Considéré comme le vainqueur de Diên Biên Phû, qui scella en mai 1954 la défaite de la France au Viêtnam et la fin de la domination française en Indochine, puis le stratège de la victoire sur les Américains en 1975, Giap était l'une des personnalités viêtnamiennes les plus connues du XXe siècle.

Ce fils de mandarin qui n'avait suivi les cours d'aucune académie militaire est mort après quatre années passées dans un hôpital militaire de Hanoï, capitale du Viêtnam réunifié.

GRAND STRATÈGE

Par milliers, les habitants se sont massés sur les 30 km séparant le centre de Hanoï à l'aéroport pour apercevoir le cercueil du général juché sur un véhicule de l'armée. Son corps sera convoyé et inhumé dans sa province natale de Quang Binh.

"Je n'ai jamais entendu d'armes ou de bombes mais je connais notre histoire", a dit un étudiant de 21 ans, Dao Huy Hoang.

"Après oncle Ho et le général Giap, il sera dur de trouver des gens comme eux qui ont consacré leur vie à leur pays sans penser à leur intérêt personnel."

Rangé parmi les grands stratèges militaires du XXe siècle aux côtés d'un Montgomery, Rommel ou MacArthur, Giap a marqué l'histoire par ses victoires contre des armées bien mieux équipées qui ont précipité la fin de l'occupation étrangère au Viêtnam et assuré la domination du Parti communiste sur le pays.

Ses succès militaires, bâtis selon les plus critiques sur une tactique impitoyable et sa capacité à supporter d'énormes pertes, et ses écrits sur la guérilla ont inspiré révolutionnaires et insurgés à travers le monde. Il avait dit un jour qu'une armée combattant pour la liberté avait "l'énergie créatrice pour accomplir des choses que son adversaire n'aurait jamais attendues ou imaginées".

Après le départ des Américains, Giap a connu une éphémère carrière politique avant d'être écarté par le politburo en 1982, puis de diriger des commissions sur la science et le planning familial.

Lors des funérailles, son fils aîné, Vo Dien Bien, a déclaré que la motivation de son père et des troupes sous ses ordres était la construction d'un Viêtnam pacifique et unifié.

"Les paroles et les actes du général restent un modèle pour tous les anciens combattants, non seulement pendant la guerre mais aussi en temps de paix", a confié à Reuters To Xuan Thanh, un vétéran âgé de 60 ans, qui a effectué 200 km à moto pour assister aux obsèques.

Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant