Le vice-Premier ministre nord-coréen passé par les armes - média

le
0

SEOUL, 12 août (Reuters) - Le vice-Premier ministre nord-coréen Choe Yong Gon a été exécuté cette année après s'être montré en désaccord avec la politique menée par le dirigeant Kim Jong-un, rapporte mercredi l'agence de presse sud-coréenne Yonhap. Ancien délégué à la coopération Nord-Sud dans les années 2000, le vice-Premier ministre, qui était âgé de 63 ans, est passé devant un peloton d'exécution, précise l'agence qui cite une source non identifiée. Si son exécution est confirmée, il sera la dernière victime en date des purges lancées par le jeune dirigeant nord-coréen après son arrivée au pouvoir, fin 2011, et dont a notamment été victime en décembre 2013 son oncle et mentor en politique, Jang Song Thaek. Choe, qui avait été promu au rang de vice-Premier ministre l'an dernier selon une dépêche diffusée alors par l'agence officielle de presse nord-coréenne KCNA, aurait manifesté au mois de mai son désaccord avec la politique forestière décidée par Kim, précise Yonhap. Le ministère sud-coréen de l'Unification n'a pas confirmé son exécution mais indique qu'il n'a plus été vu en public depuis huit mois environ. Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès des services sud-coréen du renseignement (NIS). (Ju-min Park; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant