Le «VI Nations», manne du rugby tricolore

le
0
INFOGRAPHIE - En moins de 10 ans, les organisateurs ont fait de la compétition majeure du monde de l'ovalie qui a débuté ce samedi une machine économique à succès.

Une banque proche de la faillite en 2008, prête à débourser 51 millions d'euros par an uniquement en sponsoring sportif: c'est le pari de Royal Bank of Scotland (RBS), détenue à près de 80 % par l'État britannique. Le groupe, principal partenaire du Tournoi des VI Nations de rugby vient en effet de prolonger son partenariat sur la période 2014-2017, augmentant par la même occasion la facture de plus de 32 millions d'euros (26 millions de livres).

Une manne pour les organisateurs qui ont fait de cette compétition majeure du monde de l'ovalie, une redoutable machine économique. L'édition 2013 ne devrait pas déroger à la règle, avec des recettes autour de 100 millions d'euros, en hausse de 40 % depuis 2006. Organisés pendant des décennies de manière informelle, les «VI Nations» (depuis l'entrée...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant