Le Vermont veut interdire la fracturation hydraulique

le
0

(Commodesk) Le Vermont est sur le point de devenir le premier état américain à interdire la fracturation hydraulique. Le Parlement souhaitait un moratoire de trois ans contre cette pratique mais le Sénat avait insisté sur une annulation totale. Les représentants des deux organismes ont voté, lors de la réunion de comités le 2 mai, une interdiction définitive et sans limite de temps de la fracturation hydraulique. Selon la presse locale, les votes finaux du Sénat et de l'Assemblée sont encore nécessaires avant de demander au gouverneur de signer la loi.

L'état du Vermont, au Nord des Etats-Unis, est à l'origine de la plus faible consommation énergétique des Etats-Unis et les trois quarts de son énergie est produite à partir du nucléaire. Dans le contexte électoral, le président Barack Obama soutient la technique de fracturation hydraulique pour la production de gaz de schiste qui pourrait mener, selon lui, son pays à l'indépendance énergétique.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant