Le vent dans le dos, le Dow Jones s'offre un nouveau record

le
0
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Le Dow Jones, indice phare de la Bourse de New York, s'est offert mardi un nouveau record historique, poussé par l'espoir d'une amélioration de l'économie américaine.

Non content de s'offrir un record en séance, le Dow Jones s'est également adjugé un record de clôture, terminant à 14.253,77 points, une hausse de 0,89%, soit 125,95 points, jetant aux oubliettes le précédent plus haut de 14.164,53 points inscrit le 9 octobre 2007.

Le Standard & Poor's 500, indice de référence des gérants de fonds, s'est adjugé 0,96%, 14,59 points, à 1.539,79 points et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a gagné 1,32%, 42,10 points, à 3.224,13 points.

Le plus ancien des indices d'actions américains a touché en séance un plus haut à 14.286,37, dépassant son dernier record en date, atteint en octobre 2007 à l'orée de la crise financière.

Les signes d'amélioration de l'économie américaine, la poursuite du soutien de la Réserve fédérale et des marchés d'actions jugés attractifs comparés aux autres actifs ont permis au Dow Jones d'enregistrer une progression de près 9% depuis le début de l'année.

Mardi, l'optimisme des investisseurs a trouvé une justification avec la publication d'un indice montrant une amélioration inattendue de l'activité dans le secteur américain des services, remisant à l'arrière plan les craintes liées au dossier budgétaire.

"Je suis surpris par le rythme des gains (...). Mais les actions ne sont pas si chères et on peut s'attendre à de nouvelles hausses raisonnables", a déclaré Jim McDonald, stratège en chez Northern Trust Global Investment à Chicago.

La progression de mardi a concerné l'ensemble des secteurs industriels américains, dix valeurs cotées sur le Dow Jones atteignant des plus hauts d'un an.

"L'économie continue de croître et de s'améliorer en dépit du risque d'une hausse des taxes et d'une baisse des dépenses", a souligné Jim McDonald. "Même si on ne peut exclure le risque d'une correction, nous ne voyons pas l'économie ou la Fed se mettre en travers des marchés."

Aux valeurs, la quasi-intégralité des trente valeurs cotées sur le Dow Jones ont terminé dans le vert. Parmi elles, Disney et 3M ont profité de la progression des indices actions pour inscrire elles aussi des plus hauts historiques.

Sur le Nasdaq, à forte pondération technologique, de nombreux titres se sont installés dans le sillage de Qualcomm. Le premier fournisseur de puces pour téléphones mobiles a terminé sur un gain de 2,01% à 67,97 dollars après avoir annoncé un relèvement de son dividende trimestriel de 40%.

Avec Angela Moon, Nicolas Delame pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant