Le Vénézuéla sous le choc

le
0
La stupeur s'est emparée de Caracas lorsqu'a été annoncé le décès du président vénézuélien. Une foule compacte de partisans a spontanément envahi les rues de la capitale.

Cela faisait un an et demi que Hugo Chavez se battait contre le cancer. Après quatre opérations réalisées à Cuba, les Vénézuéliens l'avaient vu la tête rasée, affaibli, moribond. Malgré l'omerta du gouvernement, les rumeurs alarmistes allaient grandissant, entretenues par l'intervention du ministre de la Communication, lundi, qui annonçait une «aggravation» de son état.

Malgré cette mort annoncée, c'est la stupeur qui s'empare des habitants de Caracas lorsque le vice-président Nicolas Maduro annonce le décès de Hugo Chavez, à 16h25 heure locale. Par précaution, beaucoup de propriétaires de magasins et de restaurants décident alors d'évacuer leur clientèle et de fermer boutique. Les employés de bureau se ruent sur leur voiture pour rentrer chez eux. Caracas, malgré l'arrivée dans le cen...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant