Le Venezuela se dirige vers le défaut de paiement

le
15

Chute du pétrole, récession, inflation de plus de 60% : le Venezuela s'enfonce dans la crise.
Chute du pétrole, récession, inflation de plus de 60% : le Venezuela s'enfonce dans la crise.

Personne ne sera surpris si le Venezuela fait défaut sur sa dette au cours de l'année 2015. Déjà soumis en début d'année à une inflation incontrôlée, le pays plonge au fond du gouffre financier avec la chute du pétrole.

En début de semaine, la note du Venezuela a été dégradée par l'agence « Moody's » de Caa1 à Caa3, passant du grade de « risque élevé » au grade de « défaut partiel ». Les créanciers du pays doivent ainsi s'attendre d'ici peu au non-remboursement d'une partie de la dette qu'ils détiennent.

Déjà le 18 décembre dernier, l'agence « Fitch » avait dégradé de deux crans la note du pays de B (« highly speculative ») à CCC (« extremely speculative »).

Taux souverains intenables

La nouvelle n'est pas une surprise pour les acteurs du marché. Le taux d'emprunt du Venezuela atteignait depuis le début d'année des niveaux intenables, bien symboliques d'une prévision de défaut.

Actuellement, le taux souverain à 10 ans du Venezuela est à 29% et le taux à 5 ans est à 46%. En comparaison, l'OAT 10 ans française s'échange actuellement au taux de 0,58% et l'OAT 5 ans à 0,02%. Il y a un an, le taux à 10 ans du Venezuela était à 14% alors que les risques économiques semblaient déjà évidents. C'était alors sans compter la chute du pétrole.

La pénalisation du pétrole

Aggravant considérablement la situation déjà précaire du pays en début d'année, la chute du pétrole, qui ne cesse de s'accentuer, pénalise lourdement les finances du pays.

D'après des chiffres des Echos, le pétrole représenterait 96% de l'ensemble des recettes à l'exportation du pays en 2013, et environ 45% des recettes publiques. Avec une baisse de l'or noir de l'ordre de 60% en six mois, le manque à gagner pour le Venezuela est très important.

Jusqu'ici, le pétrole permettait au pays de rester à l'équilibre budgétaire. Les finances publiques vénézuéliennes étaient en effet excédentaires depuis 1998. Or, l'économie du pays, trop dépendante du pétrole, restait fragile.

Vers un déficit à 19% en 2015 ?

Le pays aurait réalisé en 2014 son premier déficit public depuis 16 ans, estimait « Moody's » dans ses notes explicatives. Bien que le déficit restait a priori contenu l'an dernier, à seulement 2% du PIB (moins que la France), le chiffre devrait en revanche être beaucoup plus inquiétant pour 2015. Selon une information relayée par La Tribune, certains analystes estimeraient le déficit 2015 du Venezuela à 19% du PIB avec un prix moyen du pétrole à 60 dollars sur l'année.

Le déficit dû au pétrole n'est pas le seul problème du pays. Le Venezuela connait actuellement une forte récession, estimée à 4% pour 2014. Et surtout, c'est l'inflation incontrôlable qui plonge le pays dans le chaos : en glissement annuel, l'économie du pays connaissait une inflation de 63% en novembre dernier.

X.Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le jeudi 15 jan 2015 à 15:52

    Le pétrole suffit à peine a payer les aparatchik de l'héritage Chavez qui a fini par "murir"....Le peuple ruiné, les dirigeants aux banques pleines (offshore comme il se doit).

  • M8412500 le jeudi 15 jan 2015 à 15:38

    CUBA va l'aider les deux frères jumeaux!!! vive le communiste

  • M9111073 le jeudi 15 jan 2015 à 13:29

    et c'est ce modele qu'il aimerait importé en France et dans toute l'europe....

  • M9111073 le jeudi 15 jan 2015 à 13:28

    la dictature communiste bolivarienne tant vantée par le melanchon bolchevick est ruiné.... un peuple entier partage avec joie les richesses de la pauvreté et la misere.....

  • perkele le jeudi 15 jan 2015 à 12:58

    quand même dommage d'etre aussi mauvais gestionnaire quand on a autant de ressources

  • jpdeniel le jeudi 15 jan 2015 à 12:16

    Qu'on les fasse rentrer dans l'Europe ... on est immunisés maintenant ... bon je sais ...c'est un peu sarcastique ou satirique ... mais j'ai envie de dire .... ne m'en veuillez pas ... JE SUIS C...... (pourquoi ce commentaire a été supprimé ?)

  • M6445098 le jeudi 15 jan 2015 à 12:02

    encore un bel exemple du communisme... un beau régime ardemment défendu par Mélenchon. résultat : disparition de la richesse nationale et partage de la pauvreté.

  • M7097610 le jeudi 15 jan 2015 à 12:01

    voilà ce qui arrivera si Marine applique à la lettre son programme economique

  • a-gordon le jeudi 15 jan 2015 à 11:48

    Vive la révolution bolivarienne

  • soulamer le jeudi 15 jan 2015 à 11:44

    Mélenchon mélenchon mélenchon.......