Le Venezuela proclame l'état d'urgence à la frontière colombienne

le
0

CARACAS, 22 août (Reuters) - Le président vénézuélien Nicolas Maduro a proclamé vendredi l'état d'urgence sur certaines portions de la frontière colombienne à la suite d'un accrochage entre des soldats vénézuéliens et des trafiquants. Trois soldats ont été blessés dans cet échange de coups de feu qui s'est produit mercredi. Cinq municipalités proches de la frontière, dans l'Etat de Tachira, sont concernées par cette mesure qui restera en vigueur pour soixante jours et suspend les garanties constitutionnelles, à l'exception de celles relatives aux droits de l'homme. "Ce décret octroie de larges pouvoirs aux autorités civiles et militaires pour restaurer la paix", a-t-il dit dans une allocution télévisée. Quelque 1.500 soldats sont arrivés vendredi en renfort dans la zone frontalière. Les 2.200 km de frontière commune entre le Venezuela et la Colombie sont le théâtre de nombreux trafics. (Diego Ore; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant