Le Venezuela et le minier Crystallex devant le tribunal arbitral de la Banque mondiale

le
0
(Commodesk.com) L'Etat vénézuélien et le Canadien Crystallex comparaissent devant le Tribunal arbitral de la Banque mondiale, le Centre international de règlement des différends relatifs à l'investissement (CIRDI), a annoncé le groupe minier la semaine dernière. L'affrontement entre les deux parties dure depuis plusieurs mois. En février dernier, le Venezuela avait retiré à Crystallex son permis d'exploitation pour la mine d'or de Las Cristinas, dans le sud du pays, obtenu en 2002. En août, le président vénézuélien annonçait la nationalisation du secteur aurifère et accusait la compagnie d'employer de la main d'?uvre illégale et de polluer les nappes phréatiques avec du mercure. En septembre, le Venezuela disait vouloir quitter le CIRDI, ce qui lui permettrait de ne pas avoir à dédommager les sociétés ainsi expropriées. Crystallex réclame le remboursement de ses 3,8 milliards de dollars d'investissement. Crystallex est implantée en Amérique du Sud, principalement au Venezuela. Les réserves de Las Cristinas sont évaluées à plus de 500 tonnes. Le Venezuela extrait 4,2 tonnes d'or par an, alors que la production mondiale est de 2.450 tonnes.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant