Le Venezuela en manque de devises malgré le pétrole

le
0
L'organisme chargé de fournir des devises aux entreprises importatrices a fait l'objet d'une réforme. L'accès aux devises est de plus en plus ardu.

De notre envoyé spécial à Caracas,

Le gouvernement vénézuélien du président par intérim Nicolas Maduro, successeur désigné d'Hugo Chavez et qui se présente à la présidentielle le 14 avril prochain, lance lundi 23 mars 2013 un nouvel organisme chargé de répartir les devises: le SICAD (Système complémentaire d'accès aux devises). Il remplace le SITME supprimé début février quand le bolivar a été dévalué de plus de 40%. Le pays connaît le contrôle des changes depuis 2003 et importe la plus grande partie de ce qu'il consomme. L'accès aux devises est donc un élément essentiel de la vie économique du pays. Depuis septembre 2012, les organismes gouvernementaux chargés de distribuer des dollars ont pratiquement cessé leur activité. Il semble que le coût de la campagne présidentiel d'Hugo Chavez, réélu triomp...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant