Le Venezuela emprisonne des «patrons bourgeois»

le
0
Le président Maduro, qui s'est réjoui d'avoir «plus de 100 bourgeois derrière les barreaux», entend lutter contre l'inflation en imposant des baisses de prix aux entrepreneurs.

Il ne fait pas bon être patron en ce moment au Venezuela. Une centaine de gérants d'entreprises ont été placés en détention cette semaine, premiers prisonniers de la «guerre économique» entamée par le président vénézuélien, Nicolas Maduro. Celui qui s'est proclamé «président justicier» s'est réjoui d'avoir «plus de 100 bourgeois derrière les barreaux».

La «guerre économique», c'est la réponse du pouvoir vénézuélien à l'inflation galopante qui sévit dans le pays: près de 54% par an, le taux le plus élevé d'Amérique latine. Le gouvernement a placé les entreprises dans son viseur. Il les accuse d'acheter les produits au prix du dollar officiel pour les revendre au prix du dollar du marché noir, 6 à 7 fois plus cher. Maduro a ainsi annoncé une prochaine mesure pour limiter les profit...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant