Le Venezuela demande, sans grand espoir, une réunion de l'Opep

le
0
    LONDRES, 20 janvier (Reuters) - Le Venezuela a demandé la 
tenue d'une réunion d'urgence de l'Organisation des pays 
exportateurs de pétrole pour discuter des moyens de soutenir les 
cours du brut, tombés à leur plus bas niveau depuis 2003, a-t-on 
appris mercredi auprès de deux sources de l'Opep. 
    "Le Venezuela a demandé une réunion extraordinaire", a dit 
un délégué d'un pays membre du Moyen-Orient, dont les dires ont 
été confirmés par une autre source de l'Opep. 
    Mais quatre autres délégués de l'Opep ont affirmé qu'une 
telle éventualité était peu probable. Les pays du Golfe, Arabie 
saoudite en tête, se sont opposés à de précédentes demandes de 
réunions d'urgence. 
    La prochaine réunion ministérielle de l'Opep n'est pas 
prévue avant le mois de juin. 
    Les statuts de l'Opep stipulent qu'une majorité simple parmi 
les 13 Etats membres suffit pour convoquer une réunion 
extraordinaire. Mais dans les faits, c'est impossible sans le 
soutien de l'Arabie saoudite et des autres principaux 
producteurs, disent des délégués. 
    La dernière réunion extraordinaire convoquée dans un 
contexte de baisse des prix remonte à 2008. Le cartel avait 
alors décidé une réduction sans précédent de sa production, et 
les prix avaient doublé en moins d'un an. 
 
 (Alex Lawler and Rania El Gamal, Véronique Tison pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant