Le Vélodrome a fini par vibrer

le
0
Le Vélodrome a fini par vibrer
Le Vélodrome a fini par vibrer

Marseille (Bouches-du-Rhône) De l'un de nos envoyés spéciaux UN STADE- VÉLODROME survolté, au moins en début de match, des tribunes bigarrées et joyeuses où se côtoient sans animosité Français et Albanais, et pour ne rien gâcher, une journée sans interpellations ni débordements autour du stade et dans la ville : Marseille semblait décidée hier à tourner la page des journées noires de la semaine passée, lorsque Russes et Anglais avaient mis à sac le Vieux-Port. Quelques heures avant le coup d'envoi, une marée rouge a déjà envahi les abords du Vélodrome. La diaspora albanaise, venue de toute l'Europe (de France bien sûr, de Suisse, de Belgique ou du Kosovo), a répondu présent. On croise d'abord Elié, une esthéticienne originaire de Taverny (Val-d'Oise). Grimée en rouge et noir, un drapeau albanais sur les épaules, elle est accompagnée de son fils, Tristan, 10 ans, franco-albanais qui, lui, porte le maillot des Bleus et un collier de fleurs tricolore. « J'ai organisé une surprise pour lui, nous raconte-t-elle, sourire aux lèvres. Je l'ai réveillé de bonne heure et je lui ai annoncé qu'on partait à Marseille. Il a pleuré de joie. » Quatre frères albanais, basés à Zurich (Suisse), se sont eux aussi offert un joli cadeau : un tour de France dans le sillage de l'équipe albanaise. Ils portent fièrement un chapeau en feutre traditionnel, le plis. Une chanson en l'honneur de Payet Dans l'enceinte du Vélodrome, les supporteurs albanais, environ 15 000, occupent un quart de virage, côté sud, et rivalisent en décibels avec le reste du stade. Avant de prendre place, eux aussi dans le virage sud, un groupe de quatre jeunes hommes venus de Saint-Etienne se chauffe la voix avec un chant fait maison à la gloire de Dimitri Payet, sur l'air des « Champs-Elysées » de Joe Dassin : « Oh Dimitri Payet, oh Dimitri Payet/Un attaquant et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant