Le Vatican signe un premier traité avec l'"Etat de Palestine"

le , mis à jour à 13:38
0

CITE DU VATICAN, 26 juin (Reuters) - Le Vatican a signé formellement un premier traité avec l'"Etat de Palestine", vendredi, et appelé Palestiniens et Israéliens à prendre des "décisions courageuses" pour parvenir à une solution à deux Etats. Le ministère israélien des Affaires étrangères a aussitôt dénoncé une "initiative hâtive (qui) compromet les chances d'avancer vers un accord de paix". L'archevêque Paul Gallagher, chef de la diplomatie du Vatican, a au contraire dit espérer que ce traité sera un "encouragement pour mettre un point final au conflit israélo-palestinien". Lors de la signature du traité, qui porte sur les activités de l'Église catholique dans les territoires contrôlés par l'Autorité palestinienne, il a souhaité la reprise de négociations directes entre les deux camps en vue de parvenir à une solution à deux Etats. "Cela nécessite des décisions courageuses mais cela constituerait une contribution majeure à la paix dans la région", a déclaré Paul Gallagher. L'Assemblée générale des Nations unies a accordé en 2012 le statut d'État observateur non-membre à la Palestine, le même que celui dont bénéficie le Vatican. Le Vatican a depuis reconnu de facto l'existence d'un État de Palestine, terme qu'a utilisé le pape François lors de son voyage en Terre sainte l'an dernier. (Philip Pullella; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant