Le Vatican se dote d'un nom de domaine sur internet

le
0
Le Vatican se dote d'un nom de domaine sur internet
Le Vatican se dote d'un nom de domaine sur internet

Le Saint-Siège s'est doté d'un nom de domaine sur internet, qui permettra aux internautes d'être sûrs qu'ils consultent des sites transmettant l'enseignement et le message catholiques à l'heure de l'explosion de l'information sur la toile, a annoncé mardi Radio Vatican.".Catholic" en anglais : seuls les organismes, institutions, communautés, ministères du Vatican, diocèses, ordres religieux, associations, universités, ONG, hôpitaux et autres entités liées à l?Église catholique pourront choisir ce domaine. Ils pourront ainsi "partager de manière fiable les enseignements, le message et les valeurs de l?Église catholique avec la plus vaste communauté globale du Cyberespace", a relevé la radio du Saint-Siège.Le Vatican avait déjà déposé ce nom de domaine international fin 2013, pour donner une meilleure visibilité à l'Église sur la toile et pour octroyer comme "un sceau de fiabilité à ceux qui le déclineront". "Une garantie offerte surtout à l?internaute qui pourra être sûr, ainsi, de tomber sur un site catholique, un genre de label", a précisé Radio Vatican.Un bureau spécial a été institué pour administrer le nouveau domaine. Composé d?anciens informaticiens de Radio Vatican, il sera placé sous l?autorité du nouveau Secrétariat pour la communication.Le pape et le Vatican sont déjà présents sur les réseaux sociaux, notamment Twitter (depuis 2010) et Instagram (depuis le mois dernier).La communication est en pleine réorganisation dans le petit État, le pape François ayant institué dans le cadre de la réforme de la Curie, le gouvernement du Saint-Siège, ce nouveau ministère pour chapeauter les différents médias: Radio Vatican, le quotidien Osservatore Romano, la chaîne de télévision CTV, le site internet et le conseil des communications sociales.Il est dirigé par un prélat italien, Mgr Dario Edoardo Vigano. La réforme vise à renforcer la communication du Saint-Siège, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant