Le «vaporetto» parisien Voguéo fait naufrage

le
0
Le service public de navettes fluviales devait compter une trentaine d'escales en 2013. Mais le projet revient à 74 millions d'euros. Des élus souhaitent une nouvelle alternative.

Touché, coulé. Finalement, Voguéo tombe à l'eau. Mercredi prochain, lors d'un conseil d'administration, le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) annoncera la mise à l'arrêt de son projet de bus flottants.

En principe, ce réseau de transport public fluvial aurait dû compter une trentaine d'escales disséminées entre Suresnes, à l'ouest, et Vitry et Maison-Alfort, à l'est. Trois lignes devaient ainsi voir le jour avant fin 2013. En principe seulement.

Car le projet se heurte en fait à un problème de taille: son financement. Début 2012, le coût avait été estimé à 25 millions d'euros. Aujourd'hui, il est évalué à... 74 millions. Trois fois plus que prévu. En clair, si le service public de navette fluvial, expérimenté entre 2008 et 2011, avait été maintenu, la coll...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant